Attention ! Ceci n'est pas le site officiel du château de Fontainebleau.
Chargement de la page...
Cour du Cheval blanc




C'est actuellement la cour principale du château, en tout cas la plus célèbre. Et pourtant ce n'était qu'une basse-cour avant que François 1er, à partir de 1530, Ier n'annexât le couvent de Trinitaires qui se trouvait là, et ne fît construire des bâtiments sur les quatre côtés. Curieusement, son nom ne provient pas d'une monture d'Henri IV, mais d'un cheval en plâtre, moulé d'après la statue équestre antique de Marc-Aurèle à Rome. Après avoir orné la cour à la demande de Catherine de Médicis, vers 1563, il y subit les intempéries avant de tristement disparaître vers 1626. Certaines personnes préfèrent parler de cour des Adieux, en souvenir du départ de Napoléon pour l'Ile d'Elbe le 20 avril 1814.


Vue de la Façade Principale
Cliquez ici pour une autre vue

L'aile de l'escalier en fer à cheval, tel que nous le voyons, date des années 1544 - 1565, mais il a été remanié depuis. On remarque sur la gauche la Chapelle de la Trinité. Les arcades sur la droite mènent vers la Cour de la Fontaine.




L'aile basse, ou Aile des ministres, bâtie vers 1530, borde la cour au nord. A l'origine, des ailes identiques fermaient la cour au sud (aile remplacée depuis par l'aile Louis XV) et à l'ouest (à l'emplacement de l'actuelle grille d'honneur).

Aile des Ministres Cliquez ici pour agrandir la vue


Escalier en fer à cheval

Un premier escalier en fer à cheval avait été construit sous le règne d'Henri II par Philibert Delorme. Celui que nous voyons aujourd'hui a été bâti de 1632 à 1634 par Jean Androuet Du Cerceau pour remplacer l'escalier du XVIème siècle en mauvais état.


Cliquez ici pour une autre vue


Aigle Aigle

La grille d'honneur porte des emblèmes napoléoniens, comme ces deux aigles en plomb doré