Attention ! Ceci n'est pas le site officiel du château de Fontainebleau.
Chargement de la page...
La galerie François 1er




Galerie François Ier

Le visiteur, même si on lui a beaucoup parlé de cette fameuse galerie, ne peut (en tout cas pas moi... ) s'empêcher d'admirer la vue qui s'offre à ses yeux au sortir du vestibule. C'était d'ailleurs précisément ce que souhaitait François 1er, lorsqu'il fit élever en 1528 cette aile reliant les appartements royaux à la Chapelle de la Trinité : éblouir les visiteurs venus de toute l'Europe contempler ce joyaux de la "Première Ecole de Fontainebleau". En effet la décoration mêle habilement et harmonieusement les lambris, les stucs et les fresques, dans une association nouvelle, introduite par des artistes italiens tels que Le Rosso (suiveur de Michel Ange), et un peu plus tard, Le Primatice (peintre à la cour de Mantoue). On remarquera donc :


- Un lambris en boiseries sculptées, peintes et rehaussées de motifs dorés. On y remarque le " F " de François 1er, son emblème (la Salamandre) et les armes royales (trois fleurs de lys).

- Des stucs : décorations sculptées faites avec du plâtre et de la poudre de marbre.

Elephant Royal
Agrandir l'image

- Des fresques peintes directement sur le mur. Leur compréhension est assez difficile car les sujets se rapportent tantôt à la mythologie, tantôt aux vertus du Roi, aux événements de son règne, ou aux pièges qu'il doit éviter. On notera par exemple la fresque de l'Eléphant Royal, symbole de la Sagesse et de la Royauté et, en face, celle de l'Unité de l'Etat où François 1er tient à la main une grenade : la réunion de multiples grains en un seul fruit symbolise les pouvoirs concentrés en une seule main.

L'aspect de la Galerie a été profondément modifié sous Louis XVI : un bâtiment doublant cette aile a obturé toutes les fenêtres ouvrant sur le Jardin de Diane.


Salle précédenteSalle suivante

Les Grands appartements