Attention ! Ceci n'est pas le site officiel du château de Fontainebleau.
Chargement de la page...
Chapelle de la Trinité




plafond de la chapelle

Vue générale de la chapelle


Charlemagne La Trinité Saint Louis

La statue de Charlemagne, représenté sous les traits d' Henri IV

Au dessus de l'autel, La Trinité, par Jean Dubois.

La statue de Saint Louis, représenté sous les traits de Louis XIII

Le plafond de la chapelle, par Martin Fréminet

L'origine de cette chapelle remonte à la fondation d'un couvent de Trinitaires (Pères Rédempteurs de l'ordre de la Sainte Trinité) à cette même place par Saint Louis. Par la suite, incorporée au domaine royal, cette chapelle a fait l'objet d'une complète reconstruction à partir de la Renaissance. Comme beaucoup de chapelles de palais, celle-ci s'organise en deux niveaux, avec une tribune, où le Roi et la Reine se tenaient généralement (sauf aux grandes fêtes, où ils étaient en bas), et des balcons (ornés pour les princesses, plus simples pour les musiciens).

La majeure partie de ce décor étonnant date d'Henri IV et de Louis XIII. On est notamment surpris par l'audace picturale du plafond, illustrant la Rédemption de l'Homme au travers de peintures très vives, "à la composition tourmentée" (L'Apparition de Dieu à Noé, au-dessus de la tribune, L'Annonciation, au-dessus du choeur, et au centre Le Christ du Jugement dernier), entourées par les rois de Juda, des prophètes et des vertus. Le tableau d'autel (1642) a été peint par Jean Dubois, et représente la Sainte Trinité au moment de la déposition de croix.

C'est au sculpteur Francesco Bordoni que nous devons le maître-autel, ainsi que le dallage en marbres multicolores, et les statues des saints patrons de la famille royale : Saint Charlemagne et Saint Louis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Salle précédenteSalle suivante

Les Grands appartements