Attention ! Ceci n'est pas le site officiel du château de Fontainebleau.
Chargement de la page...
La galerie des Fastes




Le visiteur découvrant la pièce se demande un instant ce qui peut mériter un nom aussi flatteur. La découverte des tableaux exposés suffit à le renseigner : la plupart représentent des scènes marquantes de la vie du château. C'était là l'idée de Napoléon III lorsqu'il fit construire la pièce, à l'emplacement d'un escalier et d'un vestibule, afin de relier la Galerie des Assiettes, qui lui fait suite, à l'aile Louis XV. Son projet n'a pas été entièrement réalisé, mais parmi les tableaux exposés aujourd'hui, plusieurs répondent à son idée :

- Henri IV relevant Sully, par Millin du Perreux, 1819. La scène se déroule vers 1600, le ministre faussement accusé de trahison est rassuré par le roi, devant la Cour massée le long de l'étang des Carpes

Henri IV relevant Sully (détail)

- La reine Christine et Monaldeschi, par Mme Grandpierre Deverzy, 1824. La reine Christine de Suède, alors qu'elle résidait au château en 1657, fit assassiner, d'une façon particulièrement atroce, dans la galerie des Cerfs un de ses gentilshommes convaincu de trahison. On comprend aisément que Louis XIV, épris de justice, ait peu apprécié cette initiative...

- Le baptême de Louis XIII à Fontainebleau, par Boulanger, 1834. Contrairement à la scène représentée sur le tableau, la cérémonie du baptême n'eut pas lieu à l'intérieur de la porte du Baptistère, mais dans la cour Ovale.

Le Baptême de Louis XIII

- Allégorie de la mort du Dauphin, par Lagrenée, 1767. Il s'agit du fils de Louis XV et père de Louis XVI, mort à Fontainebleau en 1765.

- Rencontre de Napoléon et du pape Pie VII dans la forêt de Fontainebleau, par Dunouy et Demarne, 1808. Cet événement se déroula le 25 Novembre 1804, à l'occasion de la venue du Pape pour le sacre de l'Empereur.


Salle précédenteSalle suivante

Les Grands appartements